L’intérêt d’installer un exutoire de fumée

exutoires

Depuis quelques années, la protection des immeubles contre les incendies s’est beaucoup évoluée afin d’assurer au mieux la protection des occupants et l’organisation des secours. L’exutoire de fumée fait partie de ces dispositifs de sécurité, surtout la prise en charge en cas d’incendie. Mais en quoi consiste réellement l’utilisation de cet accessoire ? Que dit la loi à propos de son installation et comment fonctionne ce dispositif ?

Installer un exutoire de fumée pour mieux prévenir l’incendie

L’installation d’un exutoire de fumée contribue à réduire la fumée afin de garantir une intervention rapide tout en faisant baisser les risques d’embrasement lors de l’évacuation de la chaleur. Ce dispositif peut être conçu par apport d’air frais naturel ou mécanique dans les parties basses par des volets de désenfumage. Il est à noter que ces derniers ont pour rôle d’évacuer les fumées. Pour en savoir davantage à ce sujet vous pouvez consulter directement le site https://www.efc-bernard.be/fr/. On y trouve, par exemple, le désenfumage par évacuation des fumées et de la chaleur par le haut via des exutoires de fumées placés sur le toit ou bien des ouvrants de façade. Ceci peut faire l’objet d’une ouverture manuelle ou automatique.

Cela étant dit, les exutoires à commande manuelle doivent pouvoir être actionnés dès que l’incendie se déclenche. L’activation automatique peut être lancée par fusible ou par un système de détection d’incendie ou encore d’un DAD (Détecteur d’incendie autonome déclencheur). En cas de besoin, ce système doit pouvoir également être déclenché manuellement.

Le type d’exutoire de fumée à choisir

Il existe plusieurs types d’exutoires de fumée dont vous pouvez choisir selon le modèle de votre toiture. À ce propos, certains modèles se servent comme puits de lumière pour une double fonctionnalité. Soumis à la norme européenne EN 12.101, les exutoires de fumée et d’air chaud doivent disposer du certificat CE.

Leur installation doit être effectuée par des professionnels pour que chaque dispositif puisse respecter les normes d’installation en vigueur qui garantissent leur efficacité. En ce qui concerne leur nombre, celui-ci doit être calculé selon la surface des locaux concerner, c’est-à-dire à protéger de l’incendie. Par ailleurs, la position des exutoires de fumée peut varier en fonction du pourcentage de la pente du toit. Tous ces paramètres sont à prendre en compte pour bien choisir son exutoire de fumée. Il y a des modèles pour toitures plates et toitures inclinées.

Une obligation d’entretien pour tout type d’exutoire de fumée

À part le fait de bien choisir le modèle d’exutoire de fumée adapté à votre maison, il est également de mise de procéder systématiquement à son entretien. Cette obligation revient, dans la majorité des cas, aux propriétaires de l’immeuble qui sont tenus d’assurer l’exécution de ces obligations d’entretien et de vérification.

Il est à noter que, selon l’arrêté du 31.01.1986, intégré au code de la construction et de l’habitation, l’entretien des exutoires de fumée doit être réalisé au moins une fois par an. Cette démarche est notamment stipulée par l’article R.111-13 du Code la construction et de l’habitation. En bref, quel que soit le type d’installation d’exutoire de fumée choisi, il vaut mieux procéder régulièrement à son entretien.